TPE Réseaux Sociaux

INTRODUCTION

7 Mars 2013, 19:54pm

Les réseaux sociaux, un terme à la mode, mais une idée ancienne. En effet, ils existent depuis toujours: la famille, la communauté, le couple, les associations d'anciens élèves...

Un réseau social désigne un ensemble d'acteurs et les relations qu'ils entretiennent entre eux.

Les individus appartenant à un réseau présentent une certaine unité, ils ont une ou plusieurs caractérisitiques communes (âge, genre, interêts et goûts communs, activités professionnelles...).Ils ont conscience d'appartenir à une même communauté de personnes; il ne s'agit pas simplement d'un rassemblement d'individus dans un même lieu, mais de personnes qui sont en interaction entre elles. Avec l'émergence des nouvelles technologies et d'internet, les réseaux sociaux numériques se sont développés et sont devenus un phénomène de société mondial. Ces réseaux permettent de communiquer, d'échanger, de partager des informations et des photos avec ses amis,...

Les réseaux sociaux numériques sont nombreux: Facebook, Twitter, Skype, Skyrock, Ask, Linkedln, Pinterest....

Nous avons choisi d'étudier plus particulièrement Facebook car, c'est actuellement le plus populaire parmi les jeunes de 15 à 25 ans (tranche d'âge de notre étude).

Parmi les multiples catégorisations qui existent, celles de Frédéric Cavazza (2008) offre un panorama assez complet des médias sociaux existants; pour lui Facebook est un réseau social généraliste tandis que Twitter est un outil de micro-publication.

Devant l'engouement suscité par ces réseaux sociaux, nous nous demanderons si ceux-ci sont un objet d'ouverture ou de rétrécissement du lien social? Autrement dit, est-ce un nouveau moyen de tisser des relations durables entre les individus ou au contraire de provoquer une situation d'isolement.

Le lien social se définissant comme un ensemble de relations personnelles, de normes, de valeurs et de règles communes qui relient les individus (P-Y Cusset).

Nous articulerons notre discussion autour du lien de sociabilité apparent que génèrent les réseaux sociaux, et de l'intégration sociale des individus qui en découle, mais cette dernière reste à discuter.

Voir les commentaires

I.Les réseaux sociaux: un lien de sociabilité apparent

6 Mars 2013, 18:16pm

Publié par SABOUL Arnaud, Barbato florian

Le mot sociabilité a été admis dans le dictionnaire de l’académie française en 1798, on lui reconnait alors un sens général : celui d’aptitude de l’espèce humaine à vivre en société, et un sens étroit, relevant d’une définition psychologique qui s’imposera comme sens commun : celui d’aptitude de l’individu à entretenir des relations humaines agréables, et à rechercher la compagnie de ses semblables. En sociologie, la sociabilité est la capacité d'un individu ou d'un groupe d'individus à évoluer en société et à pénétrer au sein de nouveaux réseaux sociaux.

Les réseaux sociaux répondent à ces deux aspects de la définition en ce qu’ils permettent d’aller à la rencontre des autres et de se valoriser en partageant ses passions, ses centres d’intérêts…

A- Aller à la rencontre des autres

Facebook est un des vecteurs qui permet le plus facilement de retrouver ses amis. Ce réseau social a connu une croissance exponentielle et a franchi la barre des un milliard d’utilisateurs actifs a annoncé jeudi 4 octobre 2012 son PDG Mark Zuckerberg.

Evolution du nombre d'utilisateurs de facebook entre 2004 et 2012

Evolution du nombre d'utilisateurs de facebook entre 2004 et 2012

Comme l'indique le site spécialisé, Social Bakers, la croissance du réseau social est désormais tirée par les "émergents". Si les Etats-Unis constituent, avec plus de 166 millions, le plus grand nombre d'utilisateurs de Facebook, le Brésil arrive deuxième (58,4 millions), devançant l'Inde (55 millions).

La France compte 24 millions de membres. 584 millions de membres actifs se connectent chaque jour.

Au-delà du nombre d'utilisateurs, Facebook voit également progresser ses usagers mobiles. Désormais, 600 millions de membres accèdent au réseau social depuis un appareil nomade. Ils étaient 543 millions en juin, et 155 millions en 2010.

L’âge médian des utilisateurs est de 22 ans.

Relations entre membres Facebook dans le monde entier

Relations entre membres Facebook dans le monde entier

Il est très simple de s’inscrire sur un réseau social, par exemple pour Facebook, voici la marche à suivre :

Inscription sur Facebook

Inscription sur Facebook

Une fois inscrit, chaque utilisateur possède un mur qui est un espace sur le profil où lui et ses amis peuvent publier et échanger du contenu. Ainsi, les utilisateurs peuvent informer leurs amis de leurs faits et gestes, partager des photos, des vidéos, des musiques. Le réseau social devient un lieu où l’on dévoile tout de sa vie privée.

Il permet de retrouver ses amis après les cours, de dialoguer en temps réel, mais aussi de retrouver des anciens amis perdus de vue et de donner de ses nouvelles : c’est un outil pour garder le contact.

D’après le reportage du 25 janvier 2013 au journal télévisé de France 2, les réseaux sociaux ont modifié les rapports au sein d’une même famille et ont tissé de nouveaux liens entre parents et enfants, ou grands-parents et petits enfants. Ils permettent en effet, de rester proches malgré l’éloignement géographique et ainsi, lors des réunions familiales chacun est au courant de la vie de l’autre et donc ne pose pas de questions sans intérêt. Un père de famille avoue même être rassuré de voir sa fille en bonne santé, heureuse, ayant noué des relations amicales dans la nouvelle ville où elle vit.

Il existe un réseau social uniquement destiné à la famille : Famicity

I.Les réseaux sociaux: un lien de sociabilité apparent

Les réseaux sociaux permettent de recréer du lien et de lutter contre l’isolement comme le mentionne un article du journal gratuit 20 minutes daté du 19 février 2013. Une entreprise « Techno sens » a crée un réseau social simplifié « E-lio » destiné en priorité aux maisons de retraites. Les résidents se connectent sur leur télévision, un outil que les seniors maitrisent déjà et peuvent ainsi entrer en relation avec leurs proches.

I.Les réseaux sociaux: un lien de sociabilité apparent

Les réseaux sociaux permettent aussi de partager des hobbies, des passions communes. Les utilisateurs peuvent créer des pages correspondant à l’activité recherchée (amateurs de cyclisme, d’automobile, …).

Des entreprises privées peuvent utiliser Facebook pour informer leur clientèle, par exemple « Skimania » organisateur de sorties en station de sports d’hiver tient une page d’informations pratiques pour sa clientèle (destinations, bons plans, enneigement, etc…)

La possibilité de se faire d’autres relations est très facile sur Facebook. En effet, toute personne titulaire d’un compte peut demander à un autre utilisateur d’être son « ami » ; un simple clic suffit :

I.Les réseaux sociaux: un lien de sociabilité apparent

Cette facilité à prendre contact avec les autres va rendre possible la réunion physique des personnes qui ne se sont connues que sur le web, ainsi les internautes organisent de nombreuses manifestations permettant ces rencontres. On peut évoquer les « apéros Facebook » qui sont des manifestations géantes qui permettent de mobiliser plusieurs centaines ou milliers de personnes. Il en est de même pour les Flash mob qui sont des mobilisations éclairs organisées au dernier moment ; ainsi la déferlante «Gangnam style» a emporté Paris,il s’agissait d’un flash mob organisé par l'animateur Cauet au Trocadéro et qui a rassemblé près de 25 000 personnes en novembre 2012 ; une véritable marée humaine à hauteur de ce phénomène mondial et qui a même étonné les organisateurs de l'événement. Le chanteur coréen PSY a conquis la planète depuis que sa vidéo a été mise en ligne sur You tube en juillet dernier.

La puissance et la rapidité de mobilisation des réseaux sociaux ont joué un rôle essentiel dans les révolutions du printemps arabe ; en plus de rassembler vite, des vidéos ont été tournées à partir de portables et diffusées rapidement.

Les réseaux sociaux sont d’excellents moyens pour interpeller les citoyens indécis et surtout pour sensibiliser l’opinion internationale, ce qui renforce les pressions sur les régimes en place. Les réseaux sociaux ont servi de catalyseurs et ont sans doute accéléré le processus de démocratisation.

Parmi les autres finalités des réseaux sociaux, ceux-ci permettent à des individus ou à des sociétés de véhiculer une image, de se valoriser.

B- Se valoriser

Les réseaux sociaux vont être un moyen de se faire connaître : des artistes, des humoristes ou des bloggeurs font leurs premières armes en ligne avant d’accéder à la notoriété au cinéma ou à la télévision.

On peut citer « Norman », il a créé avec Hugo Toutseul le groupe comique appelé le « Velcrou » en 2008. Fin 2010, il réalise ses premières vidéos en solo, tournées dans son appartement à Montreuil. Son sketch « les bilingues » lui ouvre la voie du succès. On le découvre en ce moment dans un film : « pas très normal activité ».

I.Les réseaux sociaux: un lien de sociabilité apparent

Rémi Gaillard s’est fait connaître par des gags absurdes et potaches. Les succès se sont enchaînés telle la vidéo dans laquelle il incarne le héros du jeu vidéo Mario Kart sur de vraies routes. Aujourd’hui, il prépare son premier long métrage intitulé « N’importe qui ».

I.Les réseaux sociaux: un lien de sociabilité apparent

Il suffit d’avoir quelques bonnes idées et d’être créatif ; il y a des thèmes plus porteurs que d’autres : la cuisine, la mode, l’éducation des enfants et tout ce qui relève de la vie quotidienne. C’est sans doute pour cette raison que les blogs qui marchent le mieux sont animés par des femmes : Anne Lataillade crée un blog en 2005 sur des recettes de cuisine lorsqu’elle découvre que ces deux enfants souffrent d’allergies alimentaires et ne peuvent pas manger à la cantine ; depuis son succès est fulgurant.

Une autre femme Marie Perarnau crée un blog sur la façon d’éduquer les enfants : « les mamans testent », il attire aujourd’hui 100000 visiteurs par mois. Son succès dépasse désormais la toile, un éditeur lui a en effet, proposé d’adapter ses chroniques en livre.

I.Les réseaux sociaux: un lien de sociabilité apparent

Avec tous les exemples cités précédemment on voit que les réseaux sociaux favorisent la rencontre entre les individus et permettent de créer du lien social et ainsi de renforcer la sociabilité.

Mais ces relations peuvent revêtir un caractère apparent.

En effet, dans son roman « Faux Profil », Jérôme Dumoulin montre la dualité des relations que peuvent procurer les réseaux sociaux. D’un côté, il nous fait découvrir un personnage séduisant et atypique, qui dans sa page Facebook va attirer de très nombreux admirateurs. Cette image va cependant se révéler n’être que leurre, mensonges et perversité.

En revanche, la découverte de l’imposture va réunir cinq personnages qui ne se connaissaient pas, ne se seraient jamais rencontrés et qui vont tisser des liens entre eux extrêmement forts.

I.Les réseaux sociaux: un lien de sociabilité apparent

En outre, il est à noter que la définition d’un ami sur Facebook n’est pas la même que dans la vie courante. En effet, sur Facebook, les amis sont souvent de simples connaissances, des contacts que l’on n’a jamais rencontrés physiquement. Comme l’écrit Jacques Henno dans son livre « Facebook et vos enfants », on assiste à une dangereuse surenchère, à une compétition malsaine : c’est à celui qui aura le plus d’amis sur Facebook.

On peut ainsi à juste titre, s’interroger sur le fait de savoir si la multiplication des relations que génèrent les réseaux sociaux ne créerait pas aussi un rétrécissement du lien social.

Voir les commentaires

II. Peut-on dire que ces réseaux créent véritablement du lien social et renforcent l'intégration sociale?

6 Mars 2013, 18:13pm

Publié par BURNICHON Laure, LANCELOT Julie

Existe-il réellement une addction aux réseaux sociaux?

Existe-il réellement une addction aux réseaux sociaux?

L'intégration sociale qui découle de ce lien de sociabilité apparent, est aussi limitée par les dangers nouveaux qu'engendre l'utilisation facile des réseaux sociaux.

Le lien social désigne ce qui permet aux hommes de vivre ensemble en société mais, il peut être altéré par des dangers comme la pédophilie, les prédateurs ou encore les pirates... Il laisse place également à une timidité qui peut s'accroître.

Les ados sont dits hyper-connectés, les réseaux sociaux sont omniprésents chez les "digital natives": natifs du numérique, un terme inventé par Marc Prensky (auteur, consultant et innovateur dans le domaine de l'éducation et de l'apprentissage).

Les Réseaux Sociaux sont un outil dangereux pour ceux qui ne font pas attention car leur vie privée peut être étalée. Il est même arrivé que certains employeurs utilisent les réseaux sociaux pour se renseigner sur les agissements des candidats qui se présentent pour un poste. Même si cette façon de faire reste légale, cela a joué en défaveur de certains candidats.

Le problème posé par les Réseaux sociaux virtuels est la diffusion des informations de la vie privée à des tiers. Pour des utilisateurs qui veulent justement se socialiser, les réseaux sociaux facilitent le contact avec des inconnus d'où un grand danger.

De ce fait, cela ne favorise pas les relations avec les plus proches. Cet isolement ne serait pas sans conséquences pour certains; les personnes qui s'adonnaient de manière intensive à des activités en ligne communiquaient moins avec les autres membres de leur famille, leur cercle d'amis rétrécissait et une sensation de solitude et de mal-être s'installait.

  On ne vous le dira jamais assez, mais faîtes toujours très attention aux gens tordus qui rôdent sur la toile, il y en a beaucoup plus que ce que l'on peut imaginer! Donc ne remplissez pas tous les champs que l'on vous demande (numéro de téléphone, Skype, adresse postale..) car ça facilite simplement la tâche de personnes qui pourraient vous vouloir du mal! (en passant, à quoi ça sert de donner notre numéro de téléphone si nos contacts l'ont déjà?) Nous ne sommes jamais trop prudents sur le net.

On ne vous le dira jamais assez, mais faîtes toujours très attention aux gens tordus qui rôdent sur la toile, il y en a beaucoup plus que ce que l'on peut imaginer! Donc ne remplissez pas tous les champs que l'on vous demande (numéro de téléphone, Skype, adresse postale..) car ça facilite simplement la tâche de personnes qui pourraient vous vouloir du mal! (en passant, à quoi ça sert de donner notre numéro de téléphone si nos contacts l'ont déjà?) Nous ne sommes jamais trop prudents sur le net.

A- Les dangers et la socialisation

Il existe 4 types de dangers sur les réseaux sociaux qui ont tous un rapport avec la socialisation de l'individu.

Le premier est un danger réel pour les jeunes, il s'agit des prédateurs.

1/5 sont considérés comme dangereux. Une chasse aux prédateurs a été lancée sur le réseau social Myspace qui a permis de trouver 90.000 personnes susceptibles d'être des hors-la -loi .Mais parmi ces 90.000 personnes un très grand nombre ne sont pas réellement une menace.

On dénombre à 15 par an le nombre de plaintes déposées en France au niveau des prédateurs sexuels.

La majorité des personnes utilisant ces réseaux sont des jeunes et la plupart sont assez naïfs et ne verront pas de mal à publier une photo d'eux en maillot de bain par exemple. Mais ils ne pensent pas au fait qu'une personne dérangée peut tomber dessus. Les adolescents sont des proies faciles pour les pédophiles et autres prédateurs sexuels. Si l'on se fie aux statistiques du Ministère de la Justice, une quinzaine d'enfants en France par an sont victimes de violences sexuelles par une personne rencontrée sur internet.

Si on continue sur certains jeunes qui utilisent Facebook par exemple, certains s'en servent pour insulter leurs camarades, publier des photos "dossiers" d'eux et un simple conflit peut prendre des proportions inimaginables.

Il y a un rapport direct entre les prédateurs et la socialisation d'une victime comme nous le montre le suicide d'Amanda Todd survenu le 11 octobre 2012 alors qu'elle n'avait que 15 ans .Cette histoire s'est passée au Canada lorsqu'elle avait 12 ans: un jeune homme qu'elle avait rencontré à travers un site internet par webcam interposée lui demanda de se dénuder, ce qu'elle fit; suite à cela, il lui fit du chantage la menaçant de tout dévoiler sur internet si elle ne remplissait pas certaines conditions .Après son refus, le prédateur dévoila sa photo et la jeune Amanda Todd perdit tous ses amis. Elle ne pouvait donc plus se socialiser avec le reste du monde. Elle a changé plusieurs fois de collège mais elle était connue de partout. Après de nombreuse tentatives de suicide elle a fait une vidéo ou elle explique ce qu'il lui est arrivé sans dire un mot, simplement avec des pancartes qui défilent. Après cette vidéo elle se suicide, mais elle a fait prendre conscience aux gens de la dangerosité des réseaux sociaux.

Vidéo d’Amanda Todd avant son suicide

La vidéo d'Amanda Todd peut également entrer dans un 2ème type de danger qui est le harcèlement sur les réseaux sociaux :

Les harcèlements sont très fréquents et peuvent conduire à des troubles graves comme la dépression ou le suicide .

Facebook a été très clair à ce sujet, il a fait tout une page montrant son mécontentement.

(voir lien ci-dessous)

Le harcèlement sur Facebook est très fréquent; tout comme les prédateurs, il rend dépressif ou même conduit au suicide. Mais les victimes de harcèlement n'en n'arrivent pas toutes là.

L'usurpation d'identité est aussi en relation avec la socialisation.

Elle se fait dans notre cas par un piratage de compte.Il y a une technique particulière pour le piratage de compte qui est la technique dite de « L 'hameçonnage ». Cela consiste à envoyer une page Facebook ou autre à un utilisateur qui doit rentrer les données confidentielles de son profil (identifiant-mot de passe).Cette usurpation d'identité peut être perçue comme étant sans gravité mais comme pour les deux autres dangers cités précédemment, ils peuvent conduire à la dépression voire pire au suicide.

Pourquoi ?

Tout simplement car la personne qui a usurpé l'identité peut dévoiler des choses négatives et importantes sur la personne ou même des photos qui sont considérées comme indésirables. La victime peut alors se retrouver seule sans amis puisque l'on a dévoilé certains de ses secrets, que seules quelques personnes connaissaient. Cela peut conduire à un harcèlement de la part de ses camarades .

Les dépendances aux réseaux sociaux sont un danger très fréquent.

Beaucoup de jeunes enfants deviennent « no-life » des réseaux sociaux, ne sortent plus, et ne voient plus leurs amis que par écran. Ils passent la majorité de leur temps sur ces réseaux sociaux tout en négligeant leur vie réelle. Pour la plupart, Facebook sert à se socialiser et à trouver des amis mais, ils ne connaissent pas vraiment ces personnes et peuvent être victimes là aussi d'un prédateur ou autre.

Les personnes sont aujourd'hui de plus en plus "accro" à ces réseaux sociaux puisqu'ils deviennent aujourd'hui omniprésents dans la vie de tous les internautes, ils sont disponibles de partout ou l'on peut avoir internet. On pourrait dire que ce n'est pas un problème grave de rester seul derrière son ordinateur car nous pensons enrichir nos contacts extérieurs, mais en agissant ainsi nous négligeons complètement notre famille.

Les dangers sur les réseaux sociaux sont permanents, ils influent énormément sur la socialisation des victimes.La plupart du temps, ils conduisent à des dépressions et à des suicides dus a un manque de socialisation.

Pour Vanessa Lalo, psychologue spécialisée dans les nouveaux médias numériques, parler "d'addiction aux réseaux sociaux" n'a pas vraiment de sens; en revanche, elle estime que dans le cas d'un phobique social (personne qui évite les rapports réels et qui a peur de se confronter aux autres), celui-ci se sent protégé et a la sensation de maîtriser son image, il n'a donc de contact qu'avec des amis virtuels et ne vit plus que de cette façon recluse.

Pour étayer nos travaux, nous avons rencontré un policier, Monsieur Roland Chalaye qui nous a reçus très gentiment à l’hôtel de police de Lyon 8ème; il nous a exposé tous les dangers auxquels s'exposent, sans le savoir, les utilisateurs des réseaux sociaux.

En outre, il ne faut pas négliger le rôle des réseaux sociaux dans la divulgation d'idées qui portent atteinte à la dignité humaine. En effet, les réseaux sociaux deviennent parfois le foyer de racisme, d’antisémitisme et peuvent même aller jusqu'à faire l'apologie de certains mouvements comme le néo-nazisme.

B- Les réseaux sociaux et l'intégration sociale des utilisateurs.

Nous avons choisi de faire notre propre questionnaire afin d'appuyer nos arguments avec des éléments concrets sur les jeunes de 15 à 25 ans.

Questionnaire2.S001 : 80 Individus Tri à plat qualitatif Q3  : êtes-vous inscrit sur un réseau social? Nous avons choisi ce graphique avec la question " êtes-vous inscrit sur un réseau social ?"  afin de montrer l'importance des réseaux sociaux actuellement.  On remarque que Facebook est le plus utilisé avec 60.8% sur 80 personnes interrogées et Twitter arrive en seconde position avec 22.5%. C'est pourquoi cela nous a incité à s'intéresser  plus particulièrement à ces deux réseaux sociaux.

Questionnaire2.S001 : 80 Individus Tri à plat qualitatif Q3 : êtes-vous inscrit sur un réseau social? Nous avons choisi ce graphique avec la question " êtes-vous inscrit sur un réseau social ?" afin de montrer l'importance des réseaux sociaux actuellement. On remarque que Facebook est le plus utilisé avec 60.8% sur 80 personnes interrogées et Twitter arrive en seconde position avec 22.5%. C'est pourquoi cela nous a incité à s'intéresser plus particulièrement à ces deux réseaux sociaux.

Questionnaire2. S001 : 80 Individus Tri croisé Q2 : Dans quelle tranche d'âge vous situez-vous? Q3 : Avez-vous le sentiment d'être dépendant? Nous avons fait le choix de lier ces deux questions afin de vérifier si la dépendance aux réseaux sociaux est liée à l'âge. Donc, nous pouvons remarquer que dans notre étude sur les jeunes qui se disent dépendants, 85.7% ont entre 15 et 18 ans. Parmi ceux qui se disent non dépendants, 84.1% ont entre 15 et 18 ans. On peut quand même supposer que chez les personnes qui se disent être non dépendantes, il peut y avoir un doute puisque nous n'avons pas tous la même définition de la dépendance.

Questionnaire2. S001 : 80 Individus Tri croisé Q2 : Dans quelle tranche d'âge vous situez-vous? Q3 : Avez-vous le sentiment d'être dépendant? Nous avons fait le choix de lier ces deux questions afin de vérifier si la dépendance aux réseaux sociaux est liée à l'âge. Donc, nous pouvons remarquer que dans notre étude sur les jeunes qui se disent dépendants, 85.7% ont entre 15 et 18 ans. Parmi ceux qui se disent non dépendants, 84.1% ont entre 15 et 18 ans. On peut quand même supposer que chez les personnes qui se disent être non dépendantes, il peut y avoir un doute puisque nous n'avons pas tous la même définition de la dépendance.

Questionnaire2.S001 : 80 Individus Tri croisé  Q5 : Vous connectez-vous quotidiennement au réseau social ? Q7 : Quels liens sociaux souffrent selon vous le plus de cet usage temps des réseaux sociaux ? On a choisi ce graphique afin de démontrer si certaines activités sont négligées par l'utilisation des réseaux sociaux. En effet, on constate qu'en majorité ils souffrent tous plus au moins de cet usage. Par exemple on a 94.1% de jeunes qui disent moins pratiquer de sport. Ou encore la culture avec 78.5%. Il a été intéressant de poser cette question pour se rendre compte que les jeunes font passer les réseaux sociaux avant certaines activités qui apparaissent plus importantes pour la socialisation.

Questionnaire2.S001 : 80 Individus Tri croisé Q5 : Vous connectez-vous quotidiennement au réseau social ? Q7 : Quels liens sociaux souffrent selon vous le plus de cet usage temps des réseaux sociaux ? On a choisi ce graphique afin de démontrer si certaines activités sont négligées par l'utilisation des réseaux sociaux. En effet, on constate qu'en majorité ils souffrent tous plus au moins de cet usage. Par exemple on a 94.1% de jeunes qui disent moins pratiquer de sport. Ou encore la culture avec 78.5%. Il a été intéressant de poser cette question pour se rendre compte que les jeunes font passer les réseaux sociaux avant certaines activités qui apparaissent plus importantes pour la socialisation.

Nous avons réalisé un questionnaire avec 13 questions qui portent sur l'intégration sociale des utilisateurs des réseaux sociaux que vous pouvez voir ci-dessous.

Questions sur l'intégration sociale des utilisateurs des réseaux sociaux, effectuer sur 80 personnes de 15 à 25 ans.

Cela nous a permis de constater que parmi les personnes de 15 à 25 ans, la majorité se déclare être dépendant et que bon nombre d'entre-eux laissent de côté certaines activités comme le sport, la culture ou les sorties entre amis.

Il existe donc bien une addiction aux réseaux sociaux si l'on ne se réfère qu'à l'avis des personnes interrogées.

Voir les commentaires

CONCLUSION

5 Mars 2013, 17:52pm

" L'accès aux réseaux sociaux est-il un objet d'ouverture ou de rétrécissement du lien social ?"

Au terme de notre étude, on ne peut donner de réponse exacte ( oui ou non ).

On a vu que les réseaux sociaux étaient objet d'ouverture du lien social en ce qu'ils permettent de faire de nouvelles rencontres ou de retrouver certaines personnes que l'on a connues dans le passé. Ils sont également pour certains un moyen de se valoriser, et même de se construire une vie professionnelle.

Cependant, ces réseaux sociaux font aussi l'objet de rétrécissement du lien social car il existe de réels dangers sur le net; une mauvaise utilisation peut engendrer des conséquences terribles telles que le suicide, la paranoïa ou encore la dépression. En outre, certaines personnes s'isolent et rompent la communication avec leurs proches.

Le succès mondial des réseaux sociaux est très récent mais nous n'avons pas encore le recul nécessaire pour avoir des réponses scientifiques et sociologiques précises sur les modifications du comportement des individus et des relations humaines qui en découlent.

Voir les commentaires

BIBLIOGRAPHIE

4 Mars 2013, 20:41pm

LIVRES

Faux Profil de Jerôme DUMOULIN

Facebook m'a tuer de Thomas ZUBER et Alexandre des ISNARD

Facebook et vos enfants Jacques HENNO

SITES INTERNET

Express.fr

Amoweb.fr

Lemondeinformatique.fr

Journaldugeek.com

DavidGaliana.fr

blogdumoderateur.com

thomascoeffe.com

  • REVUES et JOURNAUX

Le Figaro

Micro Hebdo

Libération

Le Point

Le Monde

20 minutes

Voir les commentaires

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog